FORMATION

DOSSIER
50 ANS DE FINANCE&GESTION FORMATION D’abord une odeur. Celle de la taillure du crayon ; ensuite une idée : celle de l’arbre qu’on abat pour faire croitre celui de notre petite connaissance. C’est une odeur végétale mêlée à l’image de maîtres craints ou adulés nous menant pour un voyage discipliné de mises en lien de savoirs. Et puis, nous quittons ces maîtres et nous voilà seuls face à la formation, la nôtre et celle qu’il est de notre devoir de prodiguer. Et il nou...

Vous devez être abonné pour lire la suite...