Le message du livre est provocateur. L’économie moderne doit être refondée par la philosophie, comme l’avait anticipée son père fondateur, Adam Smith, au dix-huitième siècle. « C’est l’apport de la philosophie qui permet à l’économie de s’affranchir du manque de réalisme qui l’emprisonne ». Le personnage central du livre est le « sujet » – l’agent économique – qui prend les décisions influençant le fonctionnement de l’économie et des finances modernes. Ce sujet ne ressemble en rien à sa caricature classique – l’homo economicus – individu rationnel, autosuffisant, maximisant l’utilité. Le sujet est une créature animée par ses propres exp...