De nouveaux risques pour les directions financières ?

Les banques ont intérêt à anticiper l’impact des risques climatiques

Par Thomas Boidot-Dorémieux Publié le 05/10/2020

Les banques ont intérêt à anticiper l’impact des risques climatiques

Par Thomas Boidot-Dorémieux Publié le 05/10/2020
A
A

L’impact physique du réchauffement climatique et les mesures de transition énergétique font émerger de nouveaux risques financiers (risques de crédit, de marché, de souscription…). Les banques doivent agir au plus vite. Coordination, modélisation, collecte et analyse des données pourraient leur permettre de transformer ces risques en opportunité. Le responsable risques climatiques est au cœur de la stratégie.

L’impact et les enjeux des risques climatiques sur les banques

Les conséquences du réchauffement climatique et les prévisions du dernier rapport du GIEC, ont poussé 195 pays de l’ONU à s’engager dans l’Accord de Paris, se désinvestir des énergies fossiles ou transiter vers un développement à faible émission de GES. L’ensemble de ces mesures nécessite une réallocation importante des capitaux.

La Banque d’Angleterre définit trois types de risques financiers en lien avec le changement climatique :

  • Physique, résultant de l’impact direct du changement climatique sur les biens et les personnes et sur l’activité économique en générale ;
  • Transition, représent...