Gérer efficacement les données : cas d’usage

Un système de données n’est réellement efficace que s’il repose sur un modèle d’affaires clair et régulièrement actualisé. L’article du cabinet Seeger insiste sur le fait qu’une donnée n’a de sens qu’à la triple condition d’être pertinente (c’est-à-dire, ainsi que je l’écris, reliée à un modèle d’affaires précis), d’être rattachée à d’autres groupes de données (ce qui suppose d’en définir les modalités d’exploitation), enfin, d’avoir une modalité de calcul qui doit rester stable dans le temps afin de permettre des décisions et des benchmarks sur des bases comparables. Cette liaison claire entre données et stratégie s’applique à tous les domaines de l’entreprise. Par exemple l’article de Georgy Sicaire du bureau Van Dijk met en évidence les choix à opérer pour construire une base de données des fournisseurs dans la perspective du type de relations que l’entreprise veut avoir avec ces mêmes fournisseurs. Par exemple, une entreprise qui a des relations de type sous-traitance avec ses fournisseurs a besoin d’un accès à leur supply chain et aux données techniques qui la supportent. Ceci afin de planifier des approvisionnements ou des lancements en production. L’évolution des outils numériques de gestion, ERP, CRM et BI notamment, s’est inscrite, ces dernières années dans un contexte de recherche d’agilité, c’est-à-dire d’adaptabilité à des écosystèmes changeants. L’importance accordée aux données par rapport aux processus s’est accrue, en raison de l’instabilité des modèles d’affaires liée au raccourcissement des cycles de vie des produits et à l’instabilité des marchés. Cela implique, notamment, d’actualiser fréquemment, le cadre de pilotage et les données souvent externes (big data) qui l’alimentent. A cet égard, l’article de la Poste sur la manière de référencer des données non structurées, c’est-à-dire non numériques, dans des data lakes, fournit un éclairage sur l’importance de concevoir une architecture d’ensemble du système de gestion de données. La même problématique est reprise dans l’article de Delphine Rosier de Dimotrans, dans le cadre d’un projet de structuration d’un système de données commerciales en provenance d’applications différentes avec des formats distincts.

Je vous souhaite une bonne lecture de ce dossier qui a vocation de vous apporter un éclairage sur un thème tant ardu que fondamental.

  • Denis Molho