Gérer efficacement les données : cas d’usage

Gérer les données avec efficacité, un enjeu pour les directions financières ?

Par Dominique Hello Publié le 11/01/2020

Gérer les données avec efficacité, un enjeu pour les directions financières ?

Par Dominique Hello Publié le 11/01/2020
Print Friendly, PDF & Email
A
A

Jusqu’à présent, l’entreprise gérait ses données dans une forme d’automatisme ou de processus simple : créer, maintenir, supprimer/archiver.

Ces processus étaient en défaut quand il s’agissait de mettre en place un progiciel intégré, de faire une migration, de réaliser des interfaces où s’il s’agissait simplement de mettre en place le pilotage de l’entreprise : Il y en avait de trop et pas les bonnes ! Les outils de collecte et d’assemblage (SQL) étaient au niveau de l’informaticien et non de l’utilisateur. Enfin, très souvent, de nombreux problèmes de fiabilité discréditaient leur utilisation.

La donnée, base de décision est aussi une richesse : les fichiers clients ou fournisseurs accumulent les informations sur les tiers, connaissent leur goûts, leur moyens et ce qu’on appelle le Big data oriente la stratégie Marketing.

La donnée devient stratégique, il faut donc la gérer : tout un ensemble d’outils existent aujourd’hui mais il faut d’abord savoir ce que l’on veut.

 

Un changement en profondeur

Les données se sont segmentées en plusieurs domaines :

  • Les données récurrentes constituant la base de données de l’entreprise. Avec deux tendances :
    • Les conserver dans l’exploitation de l’entreprise
    • Les stocker à l’extérieur de l’entreprise : Cloud : location d’espace sécurisé (en principe) permettant d’éviter ‘investir dans des infrastructures système.
  • Les données externes ou open data : Données accessibles sans restriction à l’extérieur de l’entreprise : réseaux sociaux, Ces données peuvent être collectées à un moment donné et constituent le Big data.

Elles peuvent également se présenter sous deux formes...