La RSE dans la finance d’entreprise : obligation réglementaire et enjeu stratégique

Stratégie et mise en œuvre de la RSE : les parties prenantes au cœur du changement

Par Sophie Pellé Publié le 05/11/2018

Stratégie et mise en œuvre de la RSE : les parties prenantes au cœur du changement

Par Sophie Pellé Publié le 05/11/2018
A
A

L’identification des parties prenantes d’une entreprise et sa capacité à nouer un dialogue constructif et pérenne avec elles constitue un pilier fondamental de la norme ISO 26 000, cadre de référence de la responsabilité sociale des entreprises (RSE). La relation de confiance entre une entreprise et ses parties prenantes est centrale afin d’accroître sa performance durable. Cela nécessite donc de réfléchir aux bonnes conditions du dialogue à instaurer avec elles pour que les décisions et les actions menées dans le cadre d’une démarche RSE soient non seulement au bénéfice de tous mais aussi gages de performance globale.

La norme ISO 26 000 publiée depuis le 1 er novembre 2010 par l’Organisation internationale de normalisation fournit un cadre international reconnu pour élaborer et évaluer l’ensemble des pratiques que les entreprises peuvent mettre en place pour faire face aux enjeux de leur responsabilité sociale. Elle permet ainsi de formuler des recommandations précises réparties en sept domaines : gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, questions relatives aux consommateurs, et développement local.

Cependant, en amont de ces différents champs d’actions et d’application, la norme ISO 26 000 repose sur deux principes fo...