Megatrends et direction financière

Le rêve perdu du droit sans l’État

Par Paul Lignières, Avocat au Barreau de Paris, responsable du département droit public des affaires et associé de Linklaters Publié le 13/04/2018

Le rêve perdu du droit sans l’État

A A

Globalisation de l’économie et développement des réglementations nationales

En 1985, était publié un livre qui a marqué l’époque et les esprits. Le droit sans l’État, Sur la démocratie en France et en Amérique (PUF), ce premier essai de Laurent Cohen Tanugi, jeune normalien devenu avocat aux États-Unis, comparait la France et l’Amérique comme l’avait fait Tocqueville 150 ans plus tôt (De la démocratie en Amérique).

Laurent Cohen-Tanugi opposait la France – société gouvernée par la loi, le règlement et le fonctionnaire – à la société américaine dans laquelle le contrat et l’avocat avaient le premier rôle. Il décrivait, d’un côté, un pays jacobin...