On connaîtrait désormais, disent certains économistes, un ralentissement du progrès technique qui pourrait marquer un changement durable de régime[1]. Ceci est appuyé entre autres par un constat assez triste qui fait l’objet du graphique de la semaine.

De quoi s’agit-il ? On observe en réalité des rendements très décroissants dans la recherche et l’innovation. Le meilleur exemple de cette constatation est la fameuse loi de Moore, celle qui montre que le nombre de transistors enfermés sur une puce électronique double environ tous les deux ans, et ceci depuis l’origine. Ce doublement correspond à un taux de croissance exponentiel constant de 35 % par an, un taux remarquablement stable depuis près d’un demi-siècle. Ce phénomène a probablement été l’un des principaux moteurs de la croissance économique de ces dernières décennies.

En voici le graphique, désormais bien connu. Mais que le lecteur attende la suite.

 

         Graphique 1 : La loi de Moore et sa croissance parfaitement exponentielle

 

Or, cette croissance quasi-magique a un revers, nous disent dans un remarquable papier Nicholas Bloom et ses co-auteurs[2]. Elle n’a été obtenue que par l’injection d’un nombre toujours croissant de chercheurs, dont le seul rôle est de faire en sorte que la loi continue à être valide. Ce second graphique le montre bien. Le nombre de chercheurs travaillant sur l’ingénierie des puces double tous les cinq ans, et même tous les trois ans depuis une dizaine d’années.

 

 

À tout le moins en ce qui concerne l’industrie électronique, la productivité de la recherche est de moins en moins bonne. Elle décline de 7% par an. Les fruits de l’arbre de la connaissance sont toujours là, mais perchés de plus en plus haut.

 

Lire aussi : Comment cultiver l’intelligence artificielle en entreprise

 

[1] Robert J. Gordon, “The Rise and Fall of American Growth: The U.S. Standard of Living since the Civil War”, Princeton University Press, 2017.

[2] Nicholas Bloom, Charles I. Jones, John Van Reenen, and Michael Webb, 2020, Are Ideas Getting Harder to Find?, American Economic Review.