L’instance dirigeante reste responsable de la gestion des risques et devrait veiller à ce que le plan d’audit annuel soit parfaitement cohérent avec les zones de risques prioritaires identifiées pour un usage effectif de la fonction d’audit interne permettant la création de la valeur.

 

Le défi d’une bonne gestion des risques est la capacité des organisations à anticiper des évènements imprévus, atypiques et exceptionnels possible de se produire dans les semaines ou les mois à venir. Il peut s’agir aussi bien de risques à empêcher, ignorer ou contenir que d’opportunités desquelles les organisations peuvent tirer profit. De ce fait, la maîtrise du risque s’avè...