Fonction finance : quels robots pour quel avenir ?

Sébastien Ledent, Associé chez Mazars  et membre du Mazars Hub Innovation | Frédéric Doche, Président du groupe Contrôle de Gestion de la DFCG Président Fondateur Décision Performance Conseil

Publié le 01/03/2018

«Robot » est issu du mot tchèque « robota » et signifie étymologiquement « corvée ». Si le terme est apparu seulement en 1920 dans la pièce de théâtre Rossum’s Universal Robots de l’écrivain Karel Zapek, le concept est quant à lui bien plus ancien. On peut citer, pour la […]

«Robot » est issu du mot tchèque « robota » et signifie étymologiquement « corvée ». Si le terme est apparu seulement en 1920 dans la pièce de théâtre Rossum’s Universal Robots de l’écrivain Karel Zapek, le concept est quant à lui bien plus ancien. On peut citer, pour la Grèce antique, la statue Galatée rendue vivante par Aphrodite pour accomplir le voeu de Pygmalion, ou encore les « Golem » de la mythologie juive, ces statues de glaise humanoïdes qui prennent vie pour servir leurs créateurs. Bien plus près de nous, la réplique de HAL, l’intelligence artificielle du vaisseau spatial de 2001, l’Odyssée de l’espace, résonne encore : « Je sais que [vous] avez l’intention de me déconnecter. C’est quelque chose que je ne peux vous laisser faire ». Rares sont les éléments de notre quotidien à transporter avec eux un imaginaire aussi fort et, il faut le dire, aussi contrasté. Entre les robots informatiques, industriels, scientifiques, médicaux ou encore ménagers, ils sont pourtant déjà partout et de plus en plus indispensables.

Comment appréhender tout cela ? Comment adapter aux réalités de nos entreprises ce qui est déjà dans notre quotidien ? Quels en seraient les impacts ? Pour répondre à ces questions, Sébastien Ledent présente la réalité concrète d’un projet « RPA » (Robotic Process Automation) au sein des Directions Financières.

Marc Atallah développe sous forme de détourage ce que sont vraiment les robots, leurs limites et leurs apports à la fonction finance. Une immersion dans deux cas concrets chez Engie, puis chez Amer Sports nous plonge dans une réalité appliquée au monde de l’entreprise. Caroline Couesnon met ensuite en perspective la façon dont ces progrès entrent en résonance avec les évolutions du management. Emmanuelle Joseph-Dailly étudie trois facettes de l’impact de l’Intelligence Artificielle sous l’angle du vivre ensemble dans nos organisations. Enfin, Raja Chatila analyse cette arrivée des robots dans nos bureaux en terminant sur les questions éthiques qu’ils font indéniablement apparaître.

Puisse ce dossier vous apporter un tour d’horizon concret et complet sur cette (r)évolution à la fois ancienne et terriblement d’actualité.

Rares sont les éléments de notre quotidien à transporter avec eux un imaginaire aussi fort et, il faut le dire, aussi contrasté.