La RSE dans la finance d’entreprise : obligation réglementaire et enjeu stratégique

Fracture irréductible ou marche vers de nouveaux horizons ?

Par Alban Eyssette Publié le 10/07/2019

Fracture irréductible ou marche vers de nouveaux horizons ?

Par Alban Eyssette Publié le 10/07/2019
A
A

À la suite de la publication du rapport de la plateforme intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), un homme politique français a publié un message sur les réseaux sociaux affirmant que, compte tenu de l’ampleur des défis auxquels le monde est confronté, « capitalisme vert et écologie de marché sont une imposture ». Il n’est pas rare que l’on soit confronté à ce type de prise de position renvoyant dos à dos les deux sphères, entreprises et société, qui paraissent ainsi condamnées à un éternel divorce.

 

L’accusation de greenwashing n’est pas nouvelle. Les tenants de l’opposition entre le bien commun et le marché ont beau jeu de pointer les dérapages de certaines entreprises qui n’alignent pas leurs déclarations et leurs actions. Pourtant les entreprises font preuve de réelles avancées et le temps de la responsabilité sociale de l’entreprise vue exclusivement comme un sujet de communication et de protection de la réputation semble bien passé. On a vu ainsi cette thématique être prise en charge par des équipes dédiées, rapportant directement à la direction générale et dont les actions sont évaluées et contrôlées par les instances de gouvernance – selon une...