L’animation de la filière Contrôle de Gestion / Manager de la performance

Frédéric Doche, Président du groupe Contrôle de Gestion de la DFCG Président Fondateur Décision Performance Conseil

Publié le 30/05/2018

L’évolution du rôle de contrôleur de gestion est rapide et générale dans la plupart des entreprises. Du rôle de producteur d’informations rapides et fiables, le contrôleur de gestion doit apporter sa valeur ajoutée sur des thèmes plus importants et l’exigence vis-à-vis de la fonction est différente. L’évolution progressive du nom […]

L’évolution du rôle de contrôleur de gestion est rapide et générale dans la plupart des entreprises. Du rôle de producteur d’informations rapides et fiables, le contrôleur de gestion doit apporter sa valeur ajoutée sur des thèmes plus importants et l’exigence vis-à-vis de la fonction est différente. L’évolution progressive du nom de contrôle de gestion vers Manager de la performance s’en veut une illustration. Mais au-delà de la sémantique autour du nom, le contrôle de gestion évolue en profondeur et doit relever plusieurs challenges :

  • Améliorer son efficacité en automatisant les tâches de production, et en étant plus efficace pour apporter plus de valeur ajoutée au management,
  • Mieux se saisir des données de l’entreprise pour mieux les utiliser au service de la performance, en adressant les sujets Gouvernance de la donnée et les projets Big Data,
  • Savoir saisir les opportunités des nouvelles technologies, telles que l’Intelligence Artificielle pour, par exemple, introduire des fonctions prédictives dans l’élaboration budgétaire,
  • Animer la filière Contrôle de gestion de façon la plus efficiente possible, afin de cultiver les expertises, partager les bonnes pratiques, développer les compétences des équipes. Et ce en trouvant le meilleur mode d’organisation adapté à la culture de l’entreprise et au mode de management, centralisé, décentralisé, vertical …

La transformation est donc en cours dans la plupart des entreprises. Et les directions du contrôle de gestion devront, pour mener cette transformation, se doter des nouvelles compétences nécessaires : compétences techniques bien différentes, notamment sur les nouvelles technologies, compétences métier pointues, mais aussi et surtout compétences de relations humaines : soft skills et accompagnement du changement.

Dans ce dossier, nous avons souhaité, avec Odile Nanot (membre du bureau Contrôle de gestion de la DFCG), adresser les principaux sujets de gestion de la filière contrôle de gestion : son organisation, ses recrutements, quels impacts sur la formation des jeunes, et quelques exemples issus de grands groupes

Je vous souhaite une bonne lecture et vous informe en avant-première de notre rendez-vous annuel pour les Rencontres du Contrôle de gestion, qui auront lieu cette année le 10 septembre 2018, dans les locaux de TF1 : n’hésitez pas à noter la date et j’espère vous y rencontrer.

Au-delà de l’évolution sémantique du nom vers Manager de la Performance, le rôle du contrôleur de gestion évolue en profondeur.

« Les gagnants trouvent des moyens, les perdants des excuses. » Franklin Delano Roosevelt